Les péripéties d’une myope

dscn0055

J’ai toujours envie de rire avec mes lunettes, du coup, j’ai décidé de rassembler certaines bêtises et aventures qui me sont arrivées avec. A 8 ans, au CE2, j’étais au fond de la salle (comme les cancres, mais je n’étais pas à côté du radiateur par contre, alors hein, chut ! ^^) et je m’apercevais bien que je fronçais les sourcils pour voir au tableau et au moment de la visite médicale, la doc a dit « ptite Delph, il faut que tu portes des lunettes quand tu regardes au tableau et la télé, parce que tu es myope.

Mon papa m’a emmenée chez l’ophtalmo qui m’avait mis les gouttes pour dilater mes pupilles, sauf qu’on avait eu la bonne idée d’aller chez l’opticien juste après et que j’y voyais que dalle. J’étais couchée sur les paires de lunettes pour espérer voir un truc clair. J’ai choisi des ptites lunettes couleur bleue très claires avec une monture très fine.

Puis comme toute bonne myope qui se respecte, ma vue a continué à chuter de plus belle au fil des années. Les montures ont évoluées (pas toujours bien, au secours, pitié, ayez pitié de moiiii et non je ne montrerai AUCUNE photo -je pense qu’on a toutes connu un jour ce moment de solitude avec des lunettes qui étaient à côté de la plaque de notre visage non ? -Dites oui même si c’est pas vrai lol. Bref, rien ne m’allait et déjà que j’étais moche et ben çà ne me réussissait d’avoir encore les hublots sur le pif.

Bref, voilà les débuts. Maintenant du haut de mes 35 ans, je vole sous 0, autant dire que je ne vois plus rien. Je ne peux plus lire même de près. Je mets des lentilles changeables mensuellement. Et mes lunettes, je les porte quand suis chez moi et le soir pour reposer mes yeux de ces corps étrangers qui me picotent parfois. Alors pourquoi ce titre.. Parce que :

* je les mets aussi pour aller à la plage, mais les enlève pour aller dans l’eau évidemment… sauf qu’il faut que je prenne des repères, pour retrouver où je suis installée (des gros repères pour les voir bien sûr, inutile de préciser)… sauf qu’en nageant, ben parfois je me déporte hein… et que mes repères, ben eux aussi sont déportés… oh purée, 1h pour retrouver mes affaires. 

* quand on a été à Lacanau en famille, on avait 2 parasols fluo… J’avais dit à mon père de ne pas trop s’éloigner pour que je puisse le « voir » et surtout j’avais ma béquille posée sur le sable pour m’aider à crapahuter jusqu’à nos serviettes. Et en se baignant, on s’est perdus de vue… le courant de l’océan aidant, en sortant de l’eau, je ne voyais ni parasols fluo (j’ai oublié de préciser que je ne perçois plus les couleurs correctement non plus, même le pire fluo) ni ma béquille, ni mon papa… enfin, j’ai cru le voir… et puis il y avait un truc qui clochait, je ne sais pas, il n’avait pas la même démarche et puis surtout il faisait comme s’il ne me voyait pas… mais téméraire, je me suis tout de même approchée… ben c’était pas lui, la honte… j’ai fait semblant de causer à quelqu’un derrière la personne, pour ne pas montrer que je m’étais plantée :-s, mais avec ma discrétion légendaire, je ne suis pas passée inaperçue, il a dû me prendre pour une timbrée. Finalement, j’ai entendu « Phiphineeeeeeeee » au milieu des vagues et Dieu merci mes oreilles vont encore bien et j’ai retrouvé mon papa et ma béquille. J’ai été vers la droite, mon père me dit « où tu vas ? » « ben je retourne vers les autres !!! » « mais on est à gauche, là-haut, tu ne vois pas les parasols ?? » « ben si, mais il y en a aussi à droite là non ?? » « oui mais pas fluooo » Il m’a dit des couleurs que moi je ne voyais pas comme telles, mais bon, c’est pas grave, j’ai réintégré ma serviette et mes carreaux (super sexy, les cheveux pleins de sel, en vrac, avec les lunettes humhum)

* à la piscine, pareil… le plus dangereux étant le truc pour se tremper les pieds, où il y a toujours une mini marche que je ne vois jamais évidemment. Toute fière dans mon super maillot de bain, la poitrine bien gonflée, les fesses en l’air, le ventre rentré (bon j’exagère hein, c’est pour les besoins de l’article), avec l’envie de faire sensation comme toute femme qui a envie de plaire…. je me suis vautrée en sortant du bac et le maître nageur s’est approchée assez près pour que je voie sa tronche… l’Apollon de service évidemment, pas le vieux barbu de d’habitude pff…. 

* il m’est arrivé de m’asseoir dessus, de m’endormir avec et le matin, de me retrouver avec une branche plus basse que l’autre et de devoir aller chez l’opticien, traumatisé « mais qu’est ce que vous leur avez faitttt OMG !!!!!???? » et moi, la trace de la branche sur laquelle j’avais passé tranquillement passé la nuit, imprimée sur la tronche « je me suis pris une porte… » (oui parfois on a un peu honte de ce qu’on fait hein)

* quand je fais des tests MU, je me mets dans ma pièce principale pour la lumière. Sauf que parfois, je prends toutes mes affaires, et enlève mes lunettes dans la salle de bain pour me démaquiller et avoir une peau toute fraîche humhum et je me dis sûre de moi « boh tu arrives quand même à aller jusqu’à la pièce d’à côté sans tes lorgnons, allez hop ». Et puis le temps de faire les tests, de faire les photos (merci les miroirs grossissants), il peut se passer 2-3h vue la vitesse escargot à laquelle je me maquille avec ma main gauche et le temps de bien trouver la lumière, la pose, la moue, bref… ayant une mémoire immédiate de merde, d’un coup, je veux remettre mes lunettes…. mais elles sont où… et là, je pars à tatons, sur ma table au milieu du chantier maquillage, sur mon lit, ma table de nuit, les ptits meubles où j’ai toujours 1001 choses… et je finis toujours par la salle de bain, sinon ce ne serait pas amusant hein ! pfiouu… 

* et le pire… c’est se tromper de produits, j’enlève mes loupes à cause de la buée. J’ai le malheur d’avoir un shampoing et un gel douche transparents… je déconseille vivement de vous laver les parties intimes avec du shampoing… :-ssss. J’ai manqué me démaquiller aussi les yeux avec du dissolvant, c’est à l’odeur que je me suis dit que çà n’irait pas mouais… me coller de la crème pour les pieds à la place de ma crème de jour. Bref, j’aime bien tester de nouveaux produits pas du tout adaptés pour certaines zones du corps :-p

* à la piscine (décidemment), j’étais encore en Alsace, j’y allais 3x par semaine, donc il m’en est arrivé des aventures là-bas. Une fille s’approche de moi… La voix me disait quelque chose… impossible de savoir qui c’était… je n’osais pas lui dire que je ne voyais rien, çà me gênait, on s’était connues au collège, quelques années qu’on ne s’étaient pas vues, elle aurait pu croire que je ne la reconnaissais pas et je ne voulais pas la vexer… j’ai parlé avec elle un bon 1/4 d’h sans savoir qui c’était… c’est en remontant (attention aux marches pour descendre dans le bassin aussi… je suis arrivée souvent plus vite que prévu dans l’eau pour avoir manqué une marche lol), mes affaires étaient posées à côté du bassin, j’en ai sorti mes lunettes et j’ai regardé à qui j’avais parlé quand même… « ahhhh c’était Elodieee mais ouiiii la voixxx !!! »… elle me faisait signe, toute contente de m’avoir revue, ne s’était rendue compte de rien apparemment. J’ai fait signe, comme si de rien n’était… 

Je suis sûre que je trouverais encore des aventures « lunettesques », mais je vais arrêter là avant qu’on me prenne pour une cinglée définitivement 🙂 

Et vous sinon, comment vous voyez ? La vie en flouté aussi ? ! 🙂